http://www.lahayederoutot.com/sitemap.xml.gz

Les ifs millénaires


Deux ifs de plus de 1500 ans, classés et aménagés en chapelles, ont  fait la renommée de la commune

 

 

Construire des chapelles dans les arbres, quelle drôle d’idée !


IMG 3417

Eh non : les chapelles n’ont pas été creusées, mais se sont créées naturellement !  Dans beaucoup de vieux arbres, le bois du cœur tombe en poussière, créant peu à peu de grands vides.

 Au 19e siècle, les cavités de nos ifs sont devenues si grandes que le clergé les  remarque… Et bientôt l’if de gauche se voit doté d’une chapelle dédiée à Sainte Anne, alors que celui de droite reçoit un oratoire voué à Notre Dame de Lourdes

 Depuis 2002, les ifs s’illuminent dès la tombée du jour, ajoutant encore à la magie du lieu. La commune a reçu le label “arbre remarquable, décerné par l’association nationale “A.R.B.R.E.” pour le soin qu’elle prend de ses ifs millénaires.

 Une des raisons de planter des ifs dans les cimetières est que l’arbre, toujours vert, est symbole d’immortalité (comme le cyprès dans d’autres régions), mais aussi parce que le bois, l’écorce, le feuillage sont mortels pour le bétail, empêchant ainsi les villageois (au Moyen Age) de faire pâturer leurs animaux dans les cimetières …. 

arbre120x180 Page 06

Agés d’environ 1500 ans, leur tour de taille est imposant :    14 mètres pour l’un,  16 m pour l’autre.

Ces ifs seraient donc “nés” au 6e siècle (époque des invasions des burgondes et wisigoths …). Au 13e s, l’église (l’unique vestige de l’époque est son portail occidental) et le cimetière sont construits près des ifs devenus majestueux.

 Le mot du botaniste : Les ifs de La Haye-de-Routot sont des sujets “mâles” (ne portant pas de fruits). On peut voir des Dames If dans d’autres cimetières : à Bouquetot, la Haye Aubrée, Barneville/Seine …

 Les fruits, nommés “arilles” sont la seule partie non toxique de l’arbre. Toutefois, il ne faut surtout pas mordre la graine (extrêmement toxique, elle), qui se trouve au centre de ce petit fruit rouge et plein de vitamines, apprécié des connaisseurs.

 Les historiens donnent une autre raison, davantage liée à la spiritualité. Depuis des siècles, l’if était un arbre sacré, et l’on retrouve beaucoup d’ifs centenaires, voire millénaires, près des lieux de cultes chrétiens : l’arbre serait une sorte de passage de témoin entre le sacré païen et le consacré chrétien …

On les visite tous les après-midi de Mars à Novembre. 

Chapelle dans l’if

 

 

© Association du Four à Pain 2012