http://www.lahayederoutot.com/sitemap.xml.gz

Le Feu de Saint Clair

Le Feu de Saint Clair, toujours le 16 Juillet

C’est le 16 Juillet, il est 6 h du matin. Le mât du futur bûcher  est encore nu. Dans le cimetière, les piles de bûches qui séchaient depuis 6 semaines, vont être démontées par les Frères de Charité qui vont en faire une seule pyramide de 15 mètres de hauteur, sans clous ni vis, en s’aidant uniquement d’une échelle et d’une serpe pour tailler quelques encoches.

La construction du bûcher est un vrai jeu d’équilibre : l’équipe se passe les bûches, de la main à la main. A la fin, il y a huit hommes sur l’échelle. Quand il pleut ou qu’il fait du vent, chacun tremble …

Quand enfin la croix fleurie est clouée tout en haut du mât, iI est midi, le bûcher est terminé, les Charitons vont déjeuner … Par prudence, deux hommes en armes vont garder le bûcher jusqu’au soir pour éviter tout incident…

Le Grand Soir ! Il est 22 h30. Après une courte procession depuis la Salle des fêtes, les Frères entrent dans l’église pour la messe chantée dans une église bondée.

L’embrasement. A 23 h 15 le cortège, mené par le Curé et le Maître de Charité, ressort de l’église, fait le tour du bûcher et c’est alors que les personnalités mettent le feu aux bûches, à l’aide du cierge de Saint Clair.

“Pourvu que la croix ne brûle pas ! ” Venus parfois de très loin, les gens espèrent que la croix  fleurie qui surmonte le bûcher sera épargnée par les flammes, car si le bois de la croix venait à brûler, ce serait un mauvais présage pour l’année à venir !

Les “Brandons” Chacun se précipite pour dégager, puis remporte un “brandon” : morceau calciné du bûcher bénit qui protègera, dit-on, votre maison contre la foudre et l’incendie. Gardez votre brandon à proximité de la cheminée …

Deux étapes AVANT le  Jour “J”

- l’abattage Un samedi matin, fin Mai ou début Juin, les Frères de Charité abattent plusieurs peupliers : il faut 5 mde bois.

-le cassage. Le samedi suivant, les mêmes compagnons débitent les troncs en bûches, cette fois dans le village, devant les ifs millénaires. A partir de ce moment, le bois sèchera, en piles inversées, dans le cimetière.

De nos jours encore, l’unité de mesure pour débiter les bûches du feu de St Clair est le pied (0,33 m).

Avant la création du système métrique (1790), on mesurait les longueurs en pieds et en pouces (2,5 cm).

Encore un indice de l’ancienneté du Feu !

C'est toujours le jour du “cassage” qu’a lieu la cérémonie du changement de Maître de la Charité.

Jadis on procédait au cassage le jour de la Fête Dieu. Les peupliers étaient alors abattus 8 jours plus tôt. Les seuls outils utilisés autrefois étaient les scies (passe-partout), la hache, les coins, la cognée et le maillet en bois.

Le mât de sapin vert, qui supporte la croix et, en cas de vent, empêche les bûches de tomber sur le public, est coupé le 14 Juillet

Rappel du programme de la journée du 16 Juillet

de 6 h à midi : construction du bûcher de 15 mètres(spectaculaire à partir de 10 h)

14 h Concours de dominos, dans la salle des fêtes. Inscriptions sur place à 14 h précises.

Dès 15 h : Fête foraine

20 h Défilé avec la Fanfare et les Majorettes, depuis la Mairie.

22 h 30 Office religieux avec le Curé et la Confrérie de Charité.

23 h 15 Bénédiction du bûcher par le Curé. Les personnalités allument le feu.

Renseignements. Michèle Lesage orfol@aol.com

Restauration sur la fête. Stationnement gratuit. Entrée payante

La croix du feu de St Clair 2014 n’a pas brûlé.

Ce film amateur muet a été tourné en 1956 par Pierre Cordier électricien à Routot qui nous l’a obligeamment prêté.

© Association du Four à Pain 2012